Facebook

La Pause

Twitter

La Pause

Instagram

Soundcloud

03

Nov.

[INTERVIEW] Brice Coudert nous parle des « Samedimanches » de Concrete

Par Mel à 14:28 | Focus-Sortir, sortir

 

Depuis cette année, et cela n’aura pas échappé à certains, Concrete propose régulièrement les désormais célèbres « Samedimanches ». Le concept ? Les fidèles de la péniche survoltée l’ont aisément saisi : une teuf prolongée, qui démarre le samedi soir pour s’achever le dimanche nuit (ou lundi matin, selon les perceptions !) à 2h00. Et des line-ups à faire pâlir d’envie certains festivals.

La preuve en noms et en musique : les prochaines aligneront Daphni, Keita Sano, H2H, Annie Hall ou encore Theo Muller, sans compter les excellents résidents Concrete au complet lors de l’anniversaire du 4-5 novembre. Et les précédentes ont déjà vu défiler des line-up colossaux : Danny Tenaglia, Max Graef et Glenn Astro, Spencer Parker, Jayda G, Mr Ties, RPR Soundsystem, DJ Harvey, The Black Madonna… Pour comprendre un peu mieux comment tout ce petit bazar fonctionne, nous avons posé quelques questions à Brice Coudert, directeur artistique chez Surprize et programmateur des soirées à Concrete.

*

Comment vous est venue l’idée de proposer un tel concept ? On a souvent évoqué la volonté de s’élever au niveau d’autres grands clubs européens, parfois ouverts des week-ends entiers : qu’en est-il ?

On avait envie d’organiser des fêtes de plus de 24h depuis un moment déjà. Le but n’est pas juste de pousser le bouchon un peu plus loin, mais on aimait l’idée que les gens qui arrivent le dimanche matin, débarquent dans une fête qui a déjà vécu et muri de longues heures. Ce sont ces moments, où les différents publics se croisent, qui donnent toute la force des longs formats, et qui relancent l’énergie de plus belle quand on ne s’y attend pas. Mais il y avait évidemment aussi une volonté de se mettre au même niveau que les autres grandes villes européennes. On l’avait bien mérité !

La touche en plus de Concrete ?

Je dirais, dans les choses les plus évidentes : le DJ booth de la main room, le woodfloor (qui est non seulement un open air dans le club, mais également un immense espace aéré pour les fumeurs), la qualité de nos résidents, et les longues amplitudes horaires. Mais plus que ça, je pense que notre force principale est que Concrete n’est pas un club qui a été monté de façon professionnelle au départ, mais une fête montée à l’arrache par une bande de passionnés qui se sont professionnalisés au fur et à mesure. On n’a jamais fait de business plan pour savoir ce qui allait marcher ou pas. On a juste construit petit à petit un club selon nos envies. Avec notre ligne artistique, nos résidents, notre label, etc.

C’est aussi pour ça que l’on est un des seuls clubs à Paris à ne pas travailler avec des promoteurs. Pas parce qu’on sous-estime le travail des autres organisateurs, mais parce qu’on a notre propre vision et qu’on prend beaucoup de plaisir à faire les choses à notre manière. Même si elle n’est pas la meilleure.

Comment avez-vous réadapté le club (espace, scènes, système son, bars, équipes, sécu…) à l’ampleur des samedimanches ?

On n’a pas adapté le club pour les samedimanches en particulier, mais disons qu’après nos 5 ans l’année dernière, on s’est dit qu’on avait fini un premier cycle, et qu’il était temps de faire en sorte de gommer tous nos points faibles un par un. Même s’il a souvent raison, le public a quelque fois la critique un peu facile à Paris, sans se rendre compte que coté orga, il y a plein de paramètres qui font que les problèmes ne sont pas si faciles à régler.

On a donc commencé par le changement de l’équipe de sécu en début d’année. On a également embauché Valery B à la porte, qui est probablement une des personnes les plus qualifiées sur le sujet à Paris. Le soundsystem du woodfloor a été optimisé, en prenant en compte tous les problèmes de nuisance. Les toilettes peu nombreuses étaient également un sujet épineux, mais l’ouverture du -1 pendant les heures des grandes affluences l’a en partie réglé, tout en ajoutant plus d’espace chill au club. Et enfin, la licence 24h, qui était un peu la cerise sur le gâteau.

Ah ! Et j’oubliais ! On va refaire complètement la clim de la main room, et annoncer d’ici peu pas mal d’autres évolutions qui rendront le club beaucoup plus confortable et propice aux très très longues sessions !

Quel est votre stratégie artistique en termes de plateaux samedimanche ? Doit-on s’attendre à des gros noms seulement ?

On est justement loin de ne faire que des gros noms sur les samedimanches. L’avantage d’un format de cette longueur est de pouvoir proposer toutes les typologies d’artistes. Des gros noms effectivement, mais aussi pas mal d’artistes rares et pointus (voire des premières fois à Paris), et bien sûr, une grosse part d’artistes locaux, car c’est très important pour nous.

On veut que les samedimanches vivent et évoluent différemment selon les créneaux horaires. Ne faire que des gros noms ne serait pas intéressant, et ne laisserait pas de temps mort en termes d’affluence. Si vous venez un dimanche en journée pendant les samedimanches, vous verrez que l’atmosphère est bien différente, car la barge n’est pas pleine de monde, et que le public est majoritairement plus initié. C’est un peu le moment de respiration pour les gens qui veulent écouter de la bonne musique dans une atmosphère un peu moins intense que sur les nuits, et pouvoir circuler dans le club tranquille, au milieu des freaks toujours en after, et des passionnés de musique qui se sont bougés tôt dans l’après-midi pour voir tel ou tel artiste. C’est personnellement le moment que je préfère avec le matin.

Un teasing sur les prochaines d’ici la fin de l’année ? (à part celles annoncées 😉 )

On organise le 18 et 19 novembre un samedimanche en partenariat avec le site Resident Advisor. On a élaboré un line up assez ambitieux ensemble, avec la superstar Daphni (de Caribou), H2H (le projet de Chez Damier et Ben Vedren), et une sélection d’artistes très pointus, que Resident Advisor et moi jugions les plus intéressants musicalement cette année. Une programmation qui n’a rien à envier à certains bons festivals underground.

*

Merci Brice et happy birthday Concrete. À cette occasion, chers Pauseurs, Concrete paie sa samedimanche ce week-end, c’est bon esprit et c’est gratuit ! Infos sur l’événement Facebook.

Photo : © Flavien Prioreau.

JE SUIS CHAUD(E) !









captcha

×

CONTACTE-NOUS FRANGIN(E)









captcha

×

MENTIONS LEGALES

En vertu de l’article 6 de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, il est précisé aux utilisateurs du site www.la-pause.net l’identité des différents intervenants dans le cadre de sa réalisation et de son suivi :

Propriétaire : Jean-Marc Desfougères, 16 rue du mail, 89100 Sens.
Web Designer : Julien Pradier / www.julienpradier.com
Développeur : Ghislain Ravaux
Responsables : Jean-Marc Desfougères & Clément Machenaud.
Le responsable publication est une personne physique ou une personne morale.
Hébergeur : Godaddy / 14455 N Hayden Rd #219 / Scottsdale / AZ 85260 / États-Unis

L’utilisation du site www.la-pause.net implique l’acceptation pleine et entière des conditions générales d’utilisation ci-après décrites. Ces conditions d’utilisation sont susceptibles d’être modifiées ou complétées à tout moment, les utilisateurs du site www.la-pause.net sont donc invités à les consulter de manière régulière.
Ce site est normalement accessible à tout moment aux utilisateurs. Une interruption pour raison de maintenance technique peut être toutefois décidée par www.la-pause.net, qui s’efforcera alors de communiquer préalablement aux utilisateurs les dates et heures de l’intervention.

Le site www.la-pause.net est mis à jour régulièrement par notre équipe. De la même façon, les mentions légales peuvent être modifiées à tout moment : elles s’imposent néanmoins à l’utilisateur qui est invité à s’y référer le plus souvent possible afin d’en prendre connaissance.

Le site www.la-pause.net a pour objet de fournir une information concernant l’ensemble des activités de la société.

Nous nous efforçons de fournir sur le site www.la-pause.net des informations aussi précises que possible. Toutefois, nous ne pourrons être tenue responsable des omissions, des inexactitudes et des carences dans la mise à jour, qu’elles soient de son fait ou du fait des tiers partenaires qui nous fournissent ces informations.
Tous les informations indiquées sur le site www.la-pause.net sont données à titre indicatif, et sont susceptibles d’évoluer. Par ailleurs, les renseignements figurant sur le site www.la-pause.net ne sont pas exhaustifs. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne.

Le site utilise la technologie JavaScript.

Le site Internet ne pourra être tenu responsable de dommages matériels liés à l’utilisation du site. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour.

Julien Pradier est propriétaire des droits de propriété intellectuelle ou détient les droits d’usage sur tous les éléments accessibles sur le site, notamment les textes, images, graphismes, logo, icônes, sons, logiciels.

Toute reproduction, représentation, modification, publication, adaptation de tout ou partie des éléments du site, quel que soit le moyen ou le procédé utilisé, est interdite, sauf autorisation écrite préalable de : Julien Pradier.

Toute exploitation non autorisée du site ou de l’un quelconque des éléments qu’il contient sera considérée comme constitutive d’une contrefaçon et poursuivie conformément aux dispositions des articles L.335-2 et suivants du Code de Propriété Intellectuelle.

Julien Pradier & Ghislain Ravaux ne pourront être tenue responsable des dommages directs et indirects causés au matériel de l’utilisateur, lors de l’accès au site, et résultant soit de l’utilisation d’un matériel ne répondant pas aux spécifications indiquées au point 4, soit de l’apparition d’un bug ou d’une incompatibilité.
Julien Pradier & Ghislain Ravaux ne pourront également être tenus responsable des dommages indirects (tels par exemple qu’une perte de marché ou perte d’une chance) consécutifs à l’utilisation du site www.la-pause.net.

Des espaces interactifs (possibilité de poser des questions dans l’espace contact) sont à la disposition des utilisateurs. Julien Pradier se réserve le droit de supprimer, sans mise en demeure préalable, tout contenu déposé dans cet espace qui contreviendrait à la législation applicable en France, en particulier aux dispositions relatives à la protection des données. Le cas échéant, Julien Pradier se réserve également la possibilité de mettre en cause la responsabilité civile et/ou pénale de l’utilisateur, notamment en cas de message à caractère raciste, injurieux, diffamant, ou pornographique, quel que soit le support utilisé (texte, photographie…).

En France, les données personnelles sont notamment protégées par la loi n° 78-87 du 6 janvier 1978, la loi n° 2004-801 du 6 août 2004, l’article L. 226-13 du Code pénal et la Directive Européenne du 24 octobre 1995.

A l’occasion de l’utilisation du site www.la-pause.netpeuvent êtres recueillies : l’URL des liens par l’intermédiaire desquels l’utilisateur a accédé au site www.la-pause.net, le fournisseur d’accès de l’utilisateur, l’adresse de protocole Internet (IP) de l’utilisateur.
En tout état de cause nous ne collectons des informations personnelles relatives à l’utilisateur que pour le besoin de certains services proposés par le site www.la-pause.net. L’utilisateur fournit ces informations en toute connaissance de cause, notamment lorsqu’il procède par lui-même à leur saisie. Il est alors précisé à l’utilisateur du site www.la-pause.net l’obligation ou non de fournir ces informations.

Conformément aux dispositions des articles 38 et suivants de la loi 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, tout utilisateur dispose d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données personnelles le concernant, en effectuant sa demande écrite et signée, accompagnée d’une copie du titre d’identité avec signature du titulaire de la pièce, en précisant l’adresse à laquelle la réponse doit être envoyée.

Aucune information personnelle de l’utilisateur du site www.la-pause.net n’est publiée à l’insu de l’utilisateur, échangée, transférée, cédée ou vendue sur un support quelconque à des tiers. Seule l’hypothèse du rachat du site www.la-pause.net et de ses droits permettrait la transmission des dites informations à l’éventuel acquéreur qui serait à son tour tenu de la même obligation de conservation et de modification des données vis à vis de l’utilisateur du site www.la-pause.net.

Le site n’est pas déclaré à la CNIL car il ne recueille pas d’informations personnelles.

Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.
Le site www.la-pause.net contient un certain nombre de liens hypertextes vers d’autres sites, mis en place avec l’autorisation de Julien Pradier. Cependant, il n’a pas la possibilité de vérifier le contenu des sites ainsi visités, et n’assumera en conséquence aucune responsabilité de ce fait.

La navigation sur le site www.la-pause.net est susceptible de provoquer l’installation de cookie(s) sur l’ordinateur de l’utilisateur. Un cookie est un fichier de petite taille, qui ne permet pas l’identification de l’utilisateur, mais qui enregistre des informations relatives à la navigation d’un ordinateur sur un site. Les données ainsi obtenues visent à faciliter la navigation ultérieure sur le site, et ont également vocation à permettre diverses mesures de fréquentation.

Le refus d’installation d’un cookie peut entraîner l’impossibilité d’accéder à certains services. L’utilisateur peut toutefois configurer son ordinateur de la manière suivante, pour refuser l’installation des cookies :
Sous Internet Explorer : onglet outil / options internet. Cliquez sur Confidentialité et choisissez Bloquer tous les cookies. Validez sur Ok.
Sous Netscape : onglet édition / préférences. Cliquez sur Avancées et choisissez Désactiver les cookies. Validez sur Ok.
Tout litige en relation avec l’utilisation du site www.la-pause.net est soumis au droit français. Il est fait attribution exclusive de juridiction aux tribunaux compétents de Paris.

Loi n° 78-87 du 6 janvier 1978, notamment modifiée par la loi n° 2004-801 du 6 août 2004 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés.

Loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique.

Lexique :
Utilisateur : Internaute se connectant, utilisant le site susnommé.
Informations personnelles : « les informations qui permettent, sous quelque forme que ce soit, directement ou non, l’identification des personnes physiques auxquelles elles s’appliquent » (article 4 de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978).

×